La vallée de la Loire - 2014

Avec Manon (9 ans) En caravane


Vendredi 8 août

Départ en fin d'après-midi et nuit aux portes d'Angers.

Samedi 9 août
Arrivée dans la matinée au camping à la ferme de la Guyonnière (La Pommeraye à 30 km d'Angers).
Vince, Stef et Paul nous rejoignent en milieu d'après-midi et nous passons la soirée ensemble dehors, autour d'un barbecue.

Dimanche 10 août
Il pleut. Nous avions prévu de passer la journée à Terra Botanica, mais la pluie nous arrête. Nous déjeunons ensemble assez tôt et bientôt une légère amélioration du temps nous décide à nous mettre en route.
Terra Botanica, c'est une belle balade entre végétation luxuriante et attractions sympathiques destinées avant tout aux enfants.
Le parc ferme à 19 heures. Nous y avons passé cinq heures et c'est bien dommage de n'avoir pas pu partir dès ce matin, car nous aurions pu y rester toute la journée sans problèmes !
Comme hier soir, Paul vient dormir avec nous dans la caravane.

Lundi 11 août
Vince et famille quittent Angers, en nous laissant Manon pour la semaine.
Après avoir fait les provisions pour les jours à venir, nous voulions faire une mini-croisière sur la Loire, mais les prospectus, envoyés par l'office de tourisme, omettent de préciser que les croisières n'ont lieu que le mercredi et le dimanche.
Nous improvisons donc et passons la journée au Jardin des Kangourous à Savennières où Manon prend plaisir à donner, du bouts des doigts, des croûtons de pain aux kangourous en liberté qui, pour certains, s'approchent et se laissent caresser sans façons.

 

Les kangourous

 

Les kangourous

 

Les kangourous

Mardi 12 août
Nous quittons la ferme, direction Amboise.
En chemin, nous nous arrêtons pour visiter les jardins du château de Villandry. Superbe promenade (hélas entre averses et soleil), au milieu des terrasses fleuries, potager décoratif, jardin des simples, labyrinthe végétal et belvédère qui offre une perspective incomparable sur l'ensemble des jardins.
Nous nous installons en fin d'après-midi au camping de l'île d'Or à Amboise, un camping qui ne nous ressemble pas, beaucoup de monde, des espaces pas très grands, et la vue sur la Loire inexistante, contrairement à ce que je pensais d'après leur site. Bon, on y est, on y reste, d'autant qu'on a versé des arrhes, mais ce n'est pas le camping de nos rêves !

Mercredi 13 août

Il pleut des cordes... Occupations diverses dans la caravane, Manon fait une crème-dessert et la matinée s'écoule vite.
L'après-midi se passe bien au château de Chenonceau, la pluie a renoncé à nous tremper. Le soleil fait de timides apparitions et nous flânons avec plaisir dans les jardins, sur les bords du Cher, dans le potager fleuri, et dans le château lui-même, château qui pendant la guerre permit à de nombreux résistants ou juifs de fuir la zone occupée par le biais de la grande galerie, située à cheval sur le Cher qui servait alors de ligne de démarcation.

Chenonceau
La grande galerie à cheval sur le Cher.

A 22 heures, nous assistons au spectacle nocturne du château d'Amboise, l'histoire de François 1er et de Léonard de Vinci, une éblouissante mise en scène d'une heure trente, avec 350 participants bénévoles. Une belle soirée !

Jeudi 14 août
Après-midi au Clos Lucé, la maison où vécut Léonard de Vinci de 1516 à 1519, date de sa mort.
Dans le parc, on peut observer nombre de ses inventions. Les sous-sols de la maison regorgent de maquettes et l'ensemble, ludique, permet d'y passer un bon moment, car les enfants peuvent manipuler les diverses installations et s'essayer à diverses activités.

Vendredi 15 août
Château de Chambord... Nous y arrivons juste après le déjeuner et y restons quasiment jusqu'à la fermeture .
Imposant édifice, posé au milieu de la verdure, classé au patrimoine mondial de l'Unesco... Projet grandiose de François Ier avec ses 440 pièces sur trois étages, ses 83 escaliers et ses 365 cheminées sculptées... Au coeur du vestibule, trône le célèbre escalier à double révolution constitué de deux rampes qui, tout en semblant n’en former qu’une seule, montent l’une au-dessus de l’autre jusqu’au sommet. Sans jamais se croiser, les gens peuvent s'apercevoir d’une hélice à l’autre, grâce à des fenêtres intérieures.
Tout en haut, la terrasse découvre loin sur les alentours et permet de belles photos des différentes tours du donjon. En partant, nous achetons, deux livres sur les châteaux de la Loire, un pour nous et un pour Manon.
Après un arrêt au château de Blois pour prendre des informations sur le spectacle de ce soir, nous rentrons à la caravane pour dîner.
En soirée, nous retournons à Blois pour admirer le splendide Son et Lumière projeté sur les quatre façades très dissemblables du château, quatre parties construites à des époques différentes et dont aucune ne ressemble aux trois autres.

Samedi 16 août
Justement aujourd'hui, jour du départ, le soleil daigne se montrer dès le matin. Nous n'avons pas mangé une seule fois dehors sauf le premier soir avec les enfants, et là nous devons impérativement quitter le camping à midi, avec l'envie de déjeuner au soleil mais le regret de devoir plier bagages !
Rangements... Manon retourne un moment aux jeux, pour revoir ses copines une dernière fois.

Amboise
Amboise

A midi moins deux, nous sortons du camping, avec la caravane en remorque et nous nous dirigeons vers les grottes pétrifiantes de Savonnières proches de Villandry.
Par chance, le parking devant les grottes est un grand espace herbeux, et nous pouvons sortir la table de camping et déjeuner dehors.
Après quoi, nous visitons ces grottes, univers insolite de concrétions calcaires, draperies de calcite, stalactites et lac souterrain.
L'eau de source ruisselle sur les parois et recouvre de calcite des objets déposés là, sciemment, par les propriétaires de la grotte, comme aussi des animaux empaillés et des moules en creux réalisés d'après des pierres lithographiques du 19ème siècle qui permettent la création de sortes de bas-reliefs.
Vers 16 h 30, nous nous mettons en route vers la Normandie et passons la nuit à proximité du Haras du Pin.

Dimanche 17 août
Visite du Haras du Pin, au grand bonheur de Manon qui adore les chevaux. Nous avons la chance de pouvoir assister à un petit spectacle d'une demi-heure présenté à la fin de la visite, une belle démonstration de maîtrise des chevaux donnée, par deux jeunes artistes, dont l'une tout particulièrement proche des ses chevaux, qu'elle regarde avec tendresse.

Et puis, il nous faut rentrer à la maison... Les vacances sont terminées.

 

Kilométrage total : 1213 km

Voir les photos de ce séjour.

 

 
  Pas de recette ! Vous y êtes ! Accueil Centre Val De Loire Pas de document de tourisme