Côtes d'Armor 2018

  En fourgon


Lundi 23 juillet 2018

Première étape : Erquy, au sud du cap Frehel et de Sables d'or les Pins, dans les Côtes d'Armor.
Pas d'autres photos que celles du camping, ce soir, car après environ 350 km dans la chaleur, je n'aspire qu'à une chose : me poser à l'ombre, cool...

Mon fourgon
Au camping d'Erquy

Mardi 24
Ce matin je suis allée poser mon Cam's au Cap d’Erquy.
Courte balade sur le GR 34, dans la lande tiède entre bruyères et fougères jusqu’à la pointe d’Erquy puis au-dessus d’une belle plage dorée quasiment déserte.
Depuis le Cam's la vue embrasse le cap et la mer à 180°. A midi, je vais déjeuner là, devant ce paysage superbe.

Après-midi : bof…
Se garer à St Quay, mission impossible ! Je finis par trouver une place à 1,5 km du centre, où je me rends par le bord de mer et la plage de la comtesse... pour finalement découvrir que j'ai fait l'aller -retour pour rien parce que St Quay, franchement, à part le port !!!
Pour passer la nuit ici, il me faudrait attendre 20 heures, heure où les camping-cars sont autorisés à se garer sur le port pour la nuit.
Bon je m'en vais. A Plouha, l'aire de camping-cars de la plage du palud est bondée, pas un centimètre de libre… Pffff…
Je repars de nouveau et trouve une place au camping des Tamaris à Lanloup. Pas mal la vue sur la mer ! Mais pas de réseau du tout, ni Internet ni téléphone… Maintenant que j'ai payé ma nuit, il est trop tard pour repartir… Galère cette soirée, seule, sans lien avec personne..

Mercredi 25
Levée tôt , je retourne 6 km en arrière pour voir la pointe de Plouha. Je n'ai pas voulu y dormir, pensant que ce serait interdit, dommage car ça ne l'était pas et j'y ai trouvé 3 camping-cars ce matin.
Une heure de balade sur le GR 34 qui, ici, comme partout, offre des vues splendides sur la côte.
Et en route pour Loguivy, sur la côte au nord de Paimpol.
Déjeuner à Loguivy devant le port à marée basse, et quelques photos dans les alentours, avant de gagner Paimpol vers 15 heures pour explorer la ville en petit train touristique dans un premier temps.

Jeudi 26
Journée sur l’île de Bréhat. Départ ce matin à 10 heures par le bateau qui fait le tour de l’île en 45 mn avant de débarquer tout le monde à Port Clos, le seul port de l'île.
A partir de là, il faut marcher. Seuls les tracteurs, vélos et quelques voitures électriques municipales sont autorisées.
Alors, balade jusqu'au bourg, puis au pont qui joint Bréhat nord et Bréhat sud avant de bifurquer jusqu’à la chapelle, puis de revenir par le bourg, l’église et la plage du Guerzido et en fin de journée regagner le port Clos.
Une balade de 7 km sur l'île, ponctuée d'un arrêt pique-nique et d’une pause-lecture, à laquelle il faut ajouter 1,6 km pour l'aller-retour entre camping et embarcadère…
Ce soir, je me pose à l'ombre près du Cam’s et je ne bouge plus !

Vendredi 27
Arrivée à Pontrieux vers midi.
L’aire de camping-car est déserte, sinistre peut-être même désaffectée. Ce n’est pas encore aujourd’hui que je vais dormir sur une aire de service.
Je me rabats sur le camping de Pontrieux qui est ravissant, pas cher du tout, et contrairement aux deux précédents, d’un accès aisé pour un fourgon. Il se trouve à proximité de l’embarcadère du Trieux.
Je m’y installe donc pour une nuit.
La balade en barque électrique sur le Trieux, à la découverte des lavoirs fleuris, est un moment très agréable. C'est après que ça se gâte quand le ciel décide de se déverser au-dessus de Pontrieux. Je fais le tour de cette petite cité de caractère avec kway et parapluie, et après une crêpe vite mangée (la moitié du prix de celle d'hier à Bréhat ! Et oui c'est moins couru ici !), je rentre bouquiner à l'abri dans mon Cam's.

Pontrieux
Les lavoirs de Pontrieux

Samedi 28
Matin :
Château de la Roche-Jagu une jolie promenade dessinée dans un grand parc un peu sauvage mais bien fléché, entre sous-bois, mares vertes, ruisselets et jusqu'au bord du Trieux… et aussi des jardins médiévaux aux senteurs de romarin, de santoline, de lavande… Et partout le chant de l'eau vive.

Après-midi :
Vagabondages dans la presqu'île de Lézardrieux, arrêt à la grève de Pors Guyon, puis direction Pleubian et le sillon de Talbert (cordon littoral formé de galets et de sable qui s'avance en une longue pointe de 3 km dans la mer).
Encore de la marche sur le sillon, étonnant paysage de pierraille à gauche et d'algues et de vase à droite. C'est la marée basse. Je suppose que le décor est tout autre à marée haute.
Après une pause Creach Maout pour découvrir le sillon depuis les hauteurs, je me dirige vers une aire France Passion : vague carré d'herbes en pleine nature, même pas dans une ferme ou une exploitation. Autant dormir en plein champ, ce ne serait pas moins sécurisé .
Je repars aussitôt. Mon guide m'indique une aire de 4 places à Pleubian Port Béni…
Béni soit-il (mon guide), car quand j'arrive, il reste juste une place pour moi.
Et voilà ma première nuit sur une aire bretonne face à la mer qui monte peu à peu, redressant les barques jusqu'alors à sec et encerclant les nombreux rochers de la grève.
Superbe endroit, très calme…

Itinéraire Erquy à Lanmodez
1ère partie de mon itinéraire.

Dimanche 29
Il pleut sur Port Béni… Tout est gris.
En fin de matinée je pars vers Kerbors du côté de l'île à poules. Il pleut un peu moins mais encore trop pour me balader à pied le long de la plage.
Je repars pour une aire au bord de l'eau, toujours à Kerbors, deux kilomètres plus loin.
La marée découvre peu à peu un fond d'algues vertes. L'endroit est joli, je vais déjeuner là. Un autre fourgon arrive, c'est un couple que j'ai déjà rencontré hier à Creac’h Maout.
Ils ont leur fourgon, comme moi depuis le printemps (le même mais d’une autre marque). Nous comparons les caractéristiques de chacun, peu de différences.
Le crachin ayant cessé, comme ils s'apprêtent à faire un tour à pied et moi aussi, nous partons ensemble le long du Jaudy, qui à marée basse découvre de grands espaces d'algues.
Je vais dormir là ce soir, dans la verdure et au bord de l'eau, ils m'ont dit qu'eux aussi, je ne serai donc pas seule. Sinon je ne serais pas restée.

Lundi 30
Me voilà partie pour La Roche Derrien, petite cité de caractère, qui a le mérite d'avoir aménagé une aire pour camping-car, dont je profite le temps de faire le tour du village. Vite fait quand même car c'est minuscule.

La Roche Derrien
La Roche Derrien

Après quoi, je repars pour le jardin du Kerdalo à Tredarzec.
Deux heures de balade dans un grand parc de 18 ha, avec des bassins naturels, des terrasses, des arbres et plantes exotiques, une vallée du haut et une vallée du bas, une grotte italienne…
Tout au bout du parc, on découvre une belle vue sur le Jaudy et sur Tréguier, cité de caractère située sur l'autre rive.
C'est à Tréguier que ce soir je pose mon Cam’s, sur l'aire du bois des poètes, le long du Jaudy, en compagnie de plusieurs autres camping-cars bien alignés sous les arbres au bord de l'eau.

Mardi 31
Journée bien remplie.
J’ai commencé par la visite de Tréguier une très jolie Cité de Caractère avec des maisons en granit ou à pans de bois, des venelles, la maison d’Ernest Renan, une belle cathédrale, des petites boutiques (dommage c'était pas l'heure de manger un kouing amman), le tout accessible par la porte de la ville située à 200 m du parking, autorisé aussi aux camping-cars en journée.
Ensuite j’ai réapprovisionné le Cam’s dans une grande surface, acheté en même temps une bouteille de gaz et je suis repartie vers Plougrescant.
Plougrescant : un endroit superbe, assez sauvage, connu pour sa maison coincée entre deux rochers et son gouffre … des roches partout dans la baie découverte par la marée. Après une balade à pied, j'ai repris le Cam’s et longé la mer par Port Blanc en m’arrêtant ici ou là.
Port Blanc est un endroit superbe, plage, bateaux au mouillage, rochers et mer bleue.
Ce soir, je suis au camping de Louannec, très bien organisé pour les camping-cars et je suis installée près de la mer.

Itinéraire Lanmodez à Perros Guirec
2ème partie de mon itinéraire.

Mercredi 1 août
Journée à Perros-Guirec.
Ce matin c’était le marché sur le port de Perros, mais n’ayant pas réussi à me garer, j’ai laissé tomber l’affaire.
Dans l’après-midi, le Cam’s posé sur le parking payant du Ranolien à 1 petit km de Ploumanac’h, je suis partie pour une balade le long de la côte. J'ai marché le long du port, puis jusqu'à la plage de St Guirec, par un chemin qui offre des échappées magnifiques sur les rochers et la mer, et qui fait le tour de Ploumanac’h, village préféré des Français en 2015.
Ensuite, j'ai continué jusqu’au phare et je suis revenu par le GR34 jusqu’à la plage de Saint-Guirec avant de retourner au parking Ranolien.
La balade sur le littoral est de toute beauté mais le village de Ploumanac’h n’a pas grand intérêt, juste quelques restaurants et marchands de glace près de la plage, un village sans cachet. Je suppose que c’est le cadre idyllique dans lequel il se niche qui l’a fait élire village préféré.
Ce soir je dors au camping de Trestraou à Perros-Guirec, joli camping ombragé tout proche de la plage (mais sans vue sur la mer) et qui a l’avantage de permettre, pour le prix d’une nuit, de rester jusqu’à 18h le lendemain.
Je pensais passer deux nuits dans ce camping mais puisque je peux rester à Perros demain presque toute la journée, j'irai dormir plus loin le soir.

Jeudi 2
Deux kilomètres à pied ce matin pour faire un tour dans le centre ville de Perros Guirec, histoire de dire "j'ai vu Perros", car les villes ne sont décidément pas mon truc.
Dans l’après-midi, la balade était beaucoup plus sympathique à mon goût. Un peu plus de 6 km sur le GR34 en direction de Ploumanac’h, c’est-à-dire, en fait, la suite de ma balade d'hier mais côté Est de Ploumanac’h.
Magnifique promenade entre les rochers roses sur fond de mer bleu azur et reflets émeraude !
Vers 17 heures , je quitte le camping et je m’installe sur l’aire de camping-car de Trégastel.

Vendredi 3
Premier arrêt à la pointe de Bihic (Trebeurden).
Quel décor ! Surtout avec ce ciel si bleu qui illumine la mer… A droite, le port de Trebeurden entouré d’îlots et de multiples rochers, à gauche, une grande baie qui se laisse découvrir jusqu’à la pointe du Dourven (Tredez-Locquémeau) et au milieu, la pointe Bihic rattachée au continent par une petite langue de terre.
Plus loin à droite, se trouve l'île Millau, mais on ne peut l'atteindre à pied qu'à marée basse. Et justement la marée est haute. En tout cas, je vais déjeuner ici à midi, avant de repartir le long de la côte puis la quitter pour me diriger vers Lannion.

Lannion, 14 heures…
Une courte balade d'une demi-heure, une jolie place, quelques belles maisons. Pour le reste, c'est comme toutes les villes, des boutiques où je n'ai envie de rien acheter.
J’avais prévu de dormir à Lannion ce soir mais je ne vais pas rester là tout l’après-midi, donc je modifie mon programme.
Chatelaudren, tout petit village, avec la bâtisse du Petit écho de la mode où autrefois étaient imprimés les patrons de couture du magazine, que je feuilletais toutes les semaines chez ma grand-mère.

Chatelaudren
Le Petit Echo de la Mode à Chatelaudren

Je termine la journée en posant le Cam's à Hillion sur l’aire de la Pointe de la Guette, en pleine nature et au-dessus de la mer (c'est là que je devais dormir dimanche). J’ai donc deux jours d’avance sur mon itinéraire car j'ai décidé de ne pas m'arrêter à St Brieuc.
Les villes c'est compliqué en fourgon et en plus, ça ne m'intéresse pas plus que ça
A la place, je vais sans doute remonter dans la direction du Cap Frehel, je regarderai ça ce soir.
Avant de dîner, je discute avec un couple qui regrette le bon temps où il n'y avait pas la télé dans les camping-cars et où le soir tout le monde bavardait dehors. Eux et moi, sommes les seuls à n’avoir pas d’antenne sur le toit.
Une hollandaise vient me féliciter (en anglais) de conduire et manœuvrer seule mon fourgon.
Oui merci... mais j'aimerais mieux qu'on ne me félicite pas et qu'on soit encore deux...

Itinéraire Perros Guirec à Frehel
3ème partie de mon itinéraire.

Samedi 4
Une longue journée à rouler pour très peu de kilomètres.
J’ai commencé par la presqu’île du Cap Fréhel mais j’ai décidé de ne pas y rester car une espèce de brume de chaleur "grisouillait" le paysage et effaçait toutes les couleurs.
Cap sur le barrage de la Rance, puis sur Saint-Malo en espérant pouvoir m’installer sur l’aire de Rothéneuf.
Une horreur ! Elle est pleine à craquer, du monde partout, des camping-cars qui tournent en rond pour trouver une place, soulevant la poussière...Bref je repars en courant (euh, non en roulant).
Après plusieurs coups de fil aux campings du coin (tous complets), j’allais me diriger vers Cherrueix, quand j’ai vu le panneau de l’aire de service de Cancale. Presque certaine qu’elle serait complète, je suis quand même allée voir et, surprise, il y avait de la place.
Une petite balade sous les arbres et me voilà au port de Cancale, assise sur un banc, à rédiger mon post du jour.
Ouf…
Plus jamais les environs de St Malo en plein été !
Surtout que je ne voulais même pas m’y rendre. Trop de souvenirs récents que je préfère éviter (entre autres Paul et Anakin chantant la Marseillaise à tue-tête sur les remparts et JP qui les filmait)...

Dimanche 5
Je suis si bien sur cette aire que je vais y rester jusqu'à cet après-midi… Store déplié, un léger zéphyr qui tempère le soleil, je bouquine à l'ombre, en pensant à la canicule qui sévit sur les ¾ du pays mais pas en Bretagne ! Chance !
Hier soir à Cancale, j'avais envie d'huîtres (on en voit partout) mais je ne sais pas les ouvrir, alors je me suis arrêtée dans un petit resto… Ensuite, retour à la fraîche, le chemin monte pas mal mais l'aire n'est pas très loin des quais.
Cet après-midi, peu après 15 h, j'ai pris la route de Cherrueix tout en musardant sur les 20 km de côte, la mer était d'un bleu intense.
Arrivée à Cherrueix, j'ai laissé le Cam’s dans une ferme France Passion (vente de légumes) et je suis partie à pied au bourg.
Je vais finir cette dernière journée tranquillement, après quelques achats à la boutique de la ferme.

Itinéraire Frehel à Cherrueix
Fin de mon itinéraire.

Lundi 6
Retour en Normandie dans l'après-midi.

 

Kilométrage total :
1148 km

 

 
Autres Journaux de Bretagne Recette Vous y êtes ! Accueil Bretagne Pas de document de Tourisme !