Orne et Calvados - 2020

  En fourgon


Itinéraire

Jeudi 10 septembre
En route pour un itinéraire dans le Perche (Orne) qui se terminera sur la côte de Nacre.
Aujourd'hui, une centaine de km de route et une première visite à Tourouvre : le musée des marques et commerces. Une plongée en enfance...
Ensuite, petite balade dans Mortagne au Perche et pause pour la nuit sur l'aire aménagée par la commune en pleine nature, pas loin d'un plan d'eau avec vue sur les collines et troupeaux.
Nous sommes dix camping-cars séparés par de petites haies. L'endroit est agréable (et gratuit).

Vendredi 11
Rien de spectaculaire aujourd'hui mais de balades en flâneries, la journée s'est écoulée agréablement.
Ce matin, j'ai marché autour du minuscule étang de la herse près de Bellême, ensuite promenade dans Bellême petite cité de caractère, avant de rejoindre l'aire de camping-car de la Ferté-Bernard située au bord du plan d'eau, dont j'ai fait le tour (2,5 km) après une petite marche jusqu'au marché fermier pour acheter quelques produits locaux...

Samedi 12
Marché ce matin et balade dans le quartier ancien de La Ferté dans l'après-midi avant de me diriger vers l'aire de St Céneri ce soir.

Aire de St Ceneri

Dimanche 13
Superbe endroit que cette aire, herbeuse et arborée, juste au bord de la Sarthe !
St Céneri le Gerei est classé parmi les + beaux villages de France, c'est aussi un "village des peintres".
Je m'y balade ce matin, au milieu des expos de peintres de toutes sortes, tant dans les échoppes que sur les murs dans la rue.
A 15 heures je suis la visite guidée du village. Intéressante !
Puis les jardins de Mansonière... bof... plus trop de fleurs à cette époque !
Ce soir je reste à St Ceneri.

Lundi 14
Chaleur, chaleur... 35° à midi aux gorges de Villiers où j'ai déjeuné. J'ai commencé à suivre le sentier autour de ces gorges, mais trop chaud même dans la forêt et surtout trop de déclivité. J'ai fait demi-tour après 1,2 km, en découvrant la descente très raide qu'il aurait fallu remonter ensuite.
A la Ferté Macé, je comptais me balader dans le quartier ancien, puis faire le tour du lac mais j'ai renoncé à tout...
La chaleur m'épuise, je suis restée à l'ombre, en bordure du lac, le reste de l'après-midi.

Mardi 15
Finalement je l'ai fait mon tour du lac de la Ferté-Macé, mais ce matin, alors qu'il ne faisait pas encore trop chaud.
En début d'après-midi j'ai pris la route vers Carrouges pour visiter le beau château de briques rouges classé monument historique depuis 1927 et considéré, paraît-il, comme l'un des deux fleurons du patrimoine normand avec Le Mont Saint Michel.
Ce soir je dors à Carrouges, un peu d'air frais tempère l'atmosphère, c'est bien agréable.

Mercredi 16
Ecouché-les-Vallées, une jolie petite aire de service de trois places, entourée de pelouse, d'arbres et de fleurs, à 500 mètres du village, me voilà stationnée pour la journée et la nuit prochaine.
Balade dans la petite cité de caractère, au fil d'un plan explicatif et marche jusqu'au parc du château de Sérans avec sa cinquantaine de sculptures en granit (et autres pierres), la plupart assez grossières. Quelques-unes, cependant, ont retenu mon attention.

Jeudi 17
Aujourd'hui, c'était la visite du mémorial de Mont-Ormel.
Intéressant, mais je m'attendais à quelque chose de plus grand.
Deux petits films documentaires sur la poche de Falaise, dernière poche d'occupation allemande en Normandie, des photos d'époque et quelques objets datant de la guerre. C'est vite vu...
Rien de comparable avec le mémorial de Caen ou celui de Schirmeck, tous deux immenses, que j'ai visités avec Manon.
A quelques 500 mètres, se dresse l'arbre de la liberté, dans la plaine du Souvenir.
Ce soir, je suis installée au camping de Vimoutiers.

Vendredi 18
Château de Vendeuvre...
Mobilier miniature, cuisine aux chaudrons de cuivre, et un grand parc avec jeux d'eau surprises, grotte de coquillages, colombier... et végétation luxuriante...
En fin d'après-midi, je rejoins ma soeur et ses amis au camping de Ouistreham.

Samedi 19
J'ai repris ma route solitaire après avoir passé la soirée et le déjeuner avec ma sœur et ses compagnons de voyage.
Je suis arrivée sur l'aire du cinéma 360° à Arromanches, aire qui a bien changé depuis mon dernier séjour avec Manon en 2018. On s'y mettait un peu comme on voulait tout au bout du parking mais maintenant les places sont délimitées par des poteaux en béton couchés par terre, sur 2 rangées.
J'ai au moins la chance d'être sur la rangée juste au-dessus de la mer, ceux qui sont derrière ne doivent pas voir grand-chose. Dommage !
En chemin je me suis arrêtée à Courseulles pour visiter le centre Juno Beach, j'y ai passé quasiment trois heures, avec la surprise d'avoir en prime (journée du patrimoine) une guide canadienne venue expliquer pendant une demi-heure le rôle des femmes pendant la guerre .

Centre Juno Beach

Dimanche 20
Visite du musée du débarquement d'Arromanches dont je garde un souvenir fugitif. Nous étions allés le découvrir avec mes parents et grands-parents quand j'étais très jeune.
Le souvenir est-il réel ou suggéré parce que j'ai entendu parler plus tard, en famille, de cette maquette du port artificiel ?
En tout cas, la visite m'a bien plu.

Retour à la maison dans l'après-midi

Kilométrage total : 660 km.

 

Voir les photos de ce voyage sur cette page et les suivantes.

 

 
Autres Journaux de Normandie Vous y êtes ! Recette Accueil Normandie Tourisme