Vienne, Melk, Salzburg - 2012

  CARAVANE


Ce séjour en Autriche fait suite à un voyage en Bulgarie,
dont vous pouvez lire le récit en cliquant sur cette phrase.

 

Mardi 14 août
En route pour Vienne. Nous entrons en Autriche à 10 heures et nous installons au camping Vienne Sud peu après. Muni d'un "pass transport" de trois jours, nous partons "à l'assaut" de Vienne.

Ville superbe ! De toute beauté ! Les monuments rivalisent de grandeur et de majesté, opéra, cathédrale Saint Etienne, palais impérial, Burgtor et Neue Hofburg, Graben et colonne de la peste, église Saint Pierre... Nous marchons longtemps et sommes loin d'avoir tout découvert quand nous rentrons au camping, fatigués.
Nous avons acheté deux places pour un concert de Mozart, demain soir, dans la salle d'or du Musikverein, salle mythique où se donnent les concerts du nouvel an retransmis sur les TV du monde entier. Cette salle est donc mondialement connue.
La température, doucement chaude, est idéale.

Mercredi 15 août
Nous reprenons le périple dans Vienne, les jambes lourdes de la marche d'hier, mais il y a tant à voir et tout est si beau, qu'on y va avec plaisir.
D'abord, ce sont l'Albertina, le palais impérial (Hofburg), la place Marie-Thérèse et le quartier des musées aux bâtisses nobles et imposantes, puis une petite promenade en tram (n°1 et n°2) pour faire le tour de l'anneau de Vienne, en s'arrêtant à chaque bâtiment, ce qui est pratique pour en faire le tour à pied avant de reprendre le tram suivant.
Ainsi, nous découvrons le parlement avec ses colonnes majestueuses, la mairie (Rathaus) extraordinairement belle et sa place occupée par des stands de restauration du monde.
Nous nous dirigeons ensuite vers le "Graben", grande artère piétonne très animée, pour y déguster un café viennois glacé ! Un régal !
Après une bonne pause à l'ombre, température optimale, nous retournons sur la place de la mairie en tram, les plats du monde nous ayant fait envie tout à l'heure, des spécialités d'un peu partout, très tentantes.
Après quoi, nous allons à la salle d'or du Musikverein pour entendre le Wiener Mozart Orchestra, un joli concert de 1 h 45, composé d'œuvres de Mozart, avec des musiciens en costume d'époque… très belle soirée !

Musikverein

Jeudi 16 août
Vienne encore… nous partons pour visiter le château de Schonnbrunn, mais une heure d'attente nous en dissuade. Nous achetons des billets pour demain matin, qui nous permettront d'entrer directement.
Nous allons ensuite jusqu'au Prater voir la grande roue de Vienne, mais n'ayant pas pris le bon tram, nous devons marcher un bon moment et nous traînons la jambe.
Après quoi, nous décidons de faire une grande pause au même café-pâtisserie qu'hier (chez Aïda), au bout du Graben, pour déguster un apfelstrüdel et un grand brauner (café chaud avec Chantilly).
Nous nous rendons à la mairie à pied, en traversant le Volkgarten, jardin surveillé par la statue de Sissi et après avoir dîné aux stands de restauration du monde, nous nous installons face à l'écran plus que géant installé devant le Rathaus, sur une vaste place où 2000 personnes peuvent prendre place pour visionner un des films du festival, ce soir un concert de Paganini.
Euh ! Non finalement ce n'est pas un concert, mais une opérette racontant la vie de Paganini, bien entendu en allemand. Nous partons au bout d'une demi-heure, car nous n'y comprenons rien.

Grand écran devant la mairie

Vendredi 17 août
Le beau temps Autrichien continue. Quel plaisir !
Visite du château de Schonnbrunn. Nous avons été bien inspirés d'acheter nos places hier. Une interminable file d'attente s'étire dans la cour. Nous pouvons entrer sans attendre à 10h30 comme prévu !

Schonnbrunn

Doté de magnifiques salles, ce château mérite le détour, nous avons choisi le grand tour qui permet de parcourir 40 salles. Vraiment intéressant !
A 14 heures, nous quittons le camping avec la caravane en direction de Melk où deux heures plus tard nous nous installons au camping Kolomaniau, au bord du Danube.
L'abbaye de Melk aperçue au passage, s'étale au-dessus de la ville dans toute sa splendeur, nous l'avions aperçue lors d'un précédent voyage et avions fait un tour dans la petite ville sympathique avec sa rue piétonne fort accueillante.
Après une belle balade dans la cité, nous rentrons au camping tranquillement.

Samedi 18 août
Matinée tranquille au bord du Danube ! En début d'après-midi, nous allons à l'abbaye de Melk une des plus grandes d'Autriche, voire d'Europe, et classée par l'Unesco.
Très belle visite, jolies salles, une bibliothèque baroque comme à Saint-Gall (Suisse) et une guide qui nous charme par sa façon de raconter l'abbaye.
Nous en sortons à plus de 16 heures et prenons la route de Salzburg avec la caravane. Nous dormons en camping sauvage, au bord du Traunsee, un lac ravissant de la région de Salzburg. Nous gagnerons demain le camping que nous avons choisi sur le Wolfgangsee.

Dimanche 19 août
Le premier regard se pose sur le lac encore endormi, sous l'ombre verte de la montagne. Pas une ride, mais deux voiliers qui s'étirent langoureusement sur l'onde claire. La température est délicieuse, à peine fraîche, aux premières heures de la journée qui s'annonce encore belle.
Nous reprenons notre route vers le Wolfgangsee en longeant le Traunsee qui a des airs de lac d'Annecy, avec Gmunden à une extrémité comme Annecy, au milieu un château au bout d'une presqu'île comme celle de Duingt et en face la montagne dentelée comme les dents de Lanfon.
Arrivés à destination, nous repartons aussi vite… Les campings sur le lac sont bondés, pleins à craquer… Pas pour nous ça !
Forcément, ces lacs sont magnifiques, émeraude, bordés de prairies vertes sur fond de montagne et bordés de jolis chalets inondés de géraniums multicolores. L'endroit est sublime, alors au mois d'août, les vacanciers investissent le coin.
Finalement, nous trouvons un minuscule camping dans la montagne, assez éloignée des lacs pour qu'il y reste quelques places et à 10 kilomètres de Salzburg.
Nous passons la fin d'après-midi et la soirée à Salzburg, à nous promener dans les rues d'abord, puis à dîner au restaurant avant de regarder sur écran géant un opéra de Mozart, "Die sauberflöte" (la flûte enchantée). Les gens sont partout, sur les chaises installées en longues rangées, mais aussi tout autour assis par terre sur la place, c'est plutôt sympa comme atmosphère. Il fait très bon dehors, c'est agréable !

Grand écran à Salzburg

Lundi 20 août
Le temps toujours au beau fixe depuis notre arrivée en Autriche, est encore idéal aujourd'hui, chaleur sans excès, grand soleil bleu et un petit air venu de la montagne.
Nous partons en voiture pour une grande excursion alliant lacs, montagne et petites villes… J'aime la montagne, ses prairies fraîches, ses grands sapins sombres, ses chalets noyés sous les fleurs ! La route est superbe.

Carte des lacs

Koppl… Ebenau… Très étroite route en lacets entre montagne et canyon… Faistenau… Hintersee, fleurs à profusion sur les balcons et façades… Lac d'Hintersee, une symphonie de verts, régal des yeux… Fusch au bout du Fuschlensee et soudain au détour d'un virage, le Wolfgansee merveilleusement émeraude, constellé de voiles blanches et survolé par quelques parapentes. Vu de haut, il s'étale en langoureuses courbes, écrin inséré dans les montagnes.
Saint Gilgen regarde le Wolfgangsee, éclatant de bleu et offre aux promeneurs ses splendides façades décorées de fresques et couvertes de fleurs.
Nous prenons ensuite la direction du Mondsee, un autre lac tout aussi étincelant sous le soleil.
Nous en faisons le tour et en longeant la rive nord-est de ce lac vert, nous admirons de beaux points de vue avant d'atteindre bientôt Unterach sur l'Attersee, le lac suivant.
Pause apfelstrüdel à la Chantilly et café glacé à quelques pas de l'eau claire, mais le café glacé à Vienne était meilleur, avec un vrai goût de café fort froid. Là, on a plus l'impression de manger une glace chantilly au goût de café.
Nous retournons maintenant vers le lac Mondsee pour en suivre la rive sud et regagner Saint Gilgen. Le Wolfgangsee nous apparaît de nouveau sous de nouveaux angles et sous la lumière chaude de fin de journée (il est 18 heures). Depuis Saint Gilgen où nous nous arrêtons de nouveau, on ne se lasse pas de l'admirer. Quelques belles photos de balcons fleuris plus tard, nous rentrons au camping.

Mardi 21 août
Pendant la nuit, des éclairs annonciateurs d'orage, nous ont permis de gagner un peu de temps pour ce matin. Vers 3 heures du matin, nous étions dehors à plier le taud avant la pluie, afin de ne pas le ranger mouillé.
Nous quittons l'Autriche avec le beau temps revenu.
Dernières images de balcons en fleurs, de montagnes, de prairies au vert tranchant sur les sapins. C'est une région que je quitte avec regret, les Alpes qu'elles soient françaises, suisses, italiennes ou autrichiennes sont toujours aussi belles !

Maison fleurie


 
Vous y êtes ! Recette Accueil Autriche Tourisme