OCCUPATION TURQUE


partition de l'île de chypre
En 1974, une crise secoue l'île de Chypre. Monseigneur Makarios échappe à un coup d'état et parvient à s'enfuir. Nikos Sampson prend alors le pouvoir, mais les turcs sentant leurs droits menacés et inquiets pour leurs ressortissants, envoient leurs troupes sur l'île et s'emparent de Famagouste et du nord de l'île occupant ainsi 40% du territoire.
A la fin de cette même année, Monseigneur Makarios rentre à Nicosie mais ne peut rien contre la partition de Chypre. Un état fédéré turc est créé dans le nord de l'île, état qui n'est reconnu par personne, excepté par la Turquie.
200 000 personnes ont dû quitter la région et se sont retrouvées sans toit et dans un grand dénuement. Après quelques semaines de vie en plein air, elles ont été abritées sous des tentes dans des camps de réfugiés.
D'autres personnes enclavées derrière la ligne turque sont restées dans leur village, mais n'ont jamais pu reprendre une vie normale. Aujourd'hui, il n'en reste plus que 654.
D'autres enfin, civils, enfants, militaires, ont complètement disparu. On n'a retrouvé aucune trace d'eux.

Nicosie

amelioration des conditions de vie
Au point de vue économique, le sud de Chypre a été gravement déstabilisé, une grande partie des ressources de l'île ayant été annexée par les turcs.
Mais Chypre a redressé la barre peu à peu et l'île jouit à nouveau d'un niveau social et économique correct, sauf au nord du pays où les conditions de vie sont toujours difficiles.
Le tourisme est un apport non négligeable, pour l'économie de l'île.

 


TOURISME DANS LES AUTRES PAYS

 
"Découvrir Chypre" Recette Carnet de voyage Accueil Chypre Tourisme