chichen itza

Période classique-postclassique de 600 à 1224 après J.C.
Cultures maya et toltèque (En maya, Uxmal signifie: "Celle qui a été construite trois fois").

Ce joyau de la péninsule du Yucatan est en fait formé de deux cités, l’une gouvernée par les Mayas du Ve au Xe siècle, l’autre créée vers l’an 1000 et d’influence maya-toltèque. La plupart des édifices datent de la domination toltèque. Les dieux de la Pluie maya Chaac et le Serpent à plumes toltèque Quetzalcoatl se côtoient ainsi dans toute la cité.
Ici, comme sur tous les sites mayas, on interprète la représentation des serpents à gueule ouverte ou tout autre masque béant comme étant des entrées vers le monde souterrain, c'est à dire la mort.
Aux équinoxes, on peut voir le jeu d’ombres du soleil couchant dessiner un serpent sur la pyramide du Castillo et découvrir un des secrets de la construction du temple.

Pyramide de Kukulcan (El Castillo)
Haute de 25 mètres, sa construction date d’environ 800 après J.C. Cette pyramide, sobre, comparée à d’autres édifices mayas, témoigne de grandes connaissances cosmologiques :

Chichen Itza

Ses quatre faces représentent les points cardinaux et comptent 365 marches (les jours de l’année solaire), 52 panneaux (les années du siècle maya) et 18 terrasses (les mois du calendrier religieux). En grimpant en haut du Castillo (pente à 45 degrés !), on peut jouir d’une vue superbe sur le site et le paysage alentour.

Temple des Guerriers  (Templo de los Guerreros)
Ce temple est cerné d’un groupe de mille colonnes, (ancien lieu de réunion à côté des bains de vapeur).
En haut de la plate-forme, désormais interdite d’accès, se tient le fameux Chacmool couché, sur le ventre duquel on déposait la tête des sacrifiés lors des cérémonies de l'époque.

Terrain de pelote (Juego de Pelota)
Tous les sites mayas disposent de terrains de pelote. Celui de Chichén, entouré de bas-reliefs superbes, est le plus grand et le plus impressionnant du Mexique. Le terrain mesure 146 mètres de long sur 37 de large et ses murs d’enceinte sont hauts de 7,5 mètres. La cité de Chichén en comptait 8 au total.
Le but du jeu consistait à lancer avec les coudes, les genoux ou les hanches, une balle en caoutchouc dur au travers d'un cercle en pierre. Il paraît que les perdants étaient décapités... à moins que ce ne soit les vainqueurs ! Digne sacrifice aux Dieux !

Temple des Jaguars (Templo de los Jaguares)
Pour accéder à la plate-forme de l'autel du Jaguar, on emprunte un escalier qui comme de nombreux autres édifices du site, est flanqué de deux colonnes en forme de serpents. Les parois portent de nombreuses représentations de jaguars mais aussi de fleurs.

Murs aux crânes (Tzompantli)
Une plate-forme où les Mayas exposaient les crânes des victimes sacrifiées. Tout le bas-relief est ciselé de têtes de morts.

Observatoire ou Temple de l’Escargot (El Caracol)
Les Espagnols le baptisèrent Caracol, du fait de la forme hélioïdale de son escalier intérieur qui rappelle celle des coquillages. On ne sait pas grand chose de ses fonctions. Les archéologues ont révélé par exemple que les fenêtres étroites autour du bâtiment rond ne laissent filtrer le soleil que deux fois par jour. On pense que cela permettait aux prêtres mayas de mesurer le temps.

Cenote sacre (Cenote Sagrado ou Chen-ku)>
C'est un puits naturel de 60 m. de diamètre avec des parois profondes de 35. Le cénote était utilisé comme lieu de sacrifices et de pèlerinage. Pendant la sécheresse, des hommes vivants y étaient jetés pour faire venir les pluies. Les Mayas y jetaient aussi des objets précieux dont certains sont exposés au musée d’Anthropologie de Mexico.


L'ancien chichen itza

Bâtiment des Nonnes (Edificio de las Monjas)
Ce nom lui fut donné par les conquistadors qui (vu sa forme et ses nombreuses petites pièces alignées) ont cru qu’il s’agissait d'un couvent. En fait, les archéologues pensent que cet édifice, de 60 m. de long sur 30 de large, abritait la famille royale maya. Il est décoré d'ornements en pierre symbolisant le dieu Chac.

Annexe (El Anexo)
Située à côté du bâtiment des nonnes, elle possède des éléments d’architecture Puuc, caractérisée par les masques de Chac et les motifs géométriques. Quatre animaux (crabe, tatou, escargot et tortue) symbolisent les 4 porteurs du ciel selon la mythologie maya.

Temple des Panneaux (Templo de los Tableros)
Couvert de bas-reliefs représentant des guerriers toltèques.

Temple des Ecritures (Akab-Dzib)
Ce serait le plus vieux vestige du site. Il doit son nom, qui signifie en maya, "l’écriture noire", au message inscrit au dessus de la porte, mais dont on ignore encore aujourd’hui la teneur, car il n’a pas pu être déchiffré.

 


TOURISME DANS LES AUTRES PAYS

 
Carnet de voyage Recette Accueil Mexique Tourisme